• DDLJ totalise 704 weeks et Problèmes Multiplexes toujours d'actualité !

    * "Diwale Dulhania Le Jayenge" sans problème !

    Les salles de cinéma en Inde font face à la plus grande crise de son existence ces jours-ci. En 1986, elles avaient fait un “lock out” pour se battre contre le gouvernement qui avait augmenté l'Entertainment Tax. Depuis plus d'un mois, les producteurs de Bollywood ont cessé d'approvisionner les multiplexes en nouveaux films.

    Les petits films qui sortent ont tous été rejetés par les cinéphiles. Le seul film à tenir l'affiche à Bombay est Dilwale Dulhaniya Le Jayenge. Cette production de Yash Raj Films détient le record du film qui est projeté continuellement dans une salle pendant longtemps. Il a pulvérisé le record de Sholay.

    <script type="text/javascript"></script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript"></script>

    Au cours de sa 704e semaine, DDLJ a enregistré Rs 24 151 à Maratha Mandir, Bombay.

    * Persistance du problème entre les producteurs et les Multiplexes !

    Une rencontre qualifiée de cruciale entre les producteurs/distributeurs et les gérants des multiplexes a eu lieu le 29 avril afin de trouver une solution aux problèmes qui les divisent. Toutes les questions ont été abordées lors de cette réunion, qui s'est déroulée dans une atmosphère cordiale. La rencontre a été extrêmement très positive et les deux partis ont décidé qu’une solution aux différents problèmes soit trouvée le plus vite possible. En effet, les multiplexes veulent mettre fin à ce 'deadlock' dans les plus brefs délais.

    Une autre rencontre est prévue pour cette semaine. Les deux partis ont enfin réalisé qu’il faut trouver un consensus commun pour éviter que l'on continue à encourir des pertes de millions de roupies chaque semaine.

    <script type="text/javascript"></script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript"></script>

    De leur côté, les cinéphiles souhaitent la levée de l'embargo sur les nouveaux débuts. Les producteurs ont cessé d'approvisionner les multiplexes en nouveaux films suite à la demande d'une augmentation du pourcentage qu’ils perçoivent sur les recettes réalisées par les multiplexes. Aucun film important n’a fait sa sortie depuis le début d'avril. Entre-temps, de petits films continuent à être exploités. Et la liste d'échecs ne fait qu’augmenter.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :