• Sanjay et Ranbir ensemble ?

     

    Raj Kapoor, grand-père de Ranbir Kapoor, et Nargis, mère de Sanjay Dutt, formaient un couple fureur à l’écran dans les années 60. La presse à sensation exploitait à fond la relation entre ces deux géants de Bollywood. On dit même que Raj Kapoor était si amoureux de Nargis qu’il avait utilisé sa silhouette pour le logo de sa bannière R.K.Films.

    Maintenant, le fils de Nargis, Sanjay Dutt, et le petit-fils de Raj Kapoor, Ranbir Kapoor, ont été réunis dans une comédie à être dirigée par David Dhawan. Ce dernier écrit le film qui sera produit par Sanjay Dutt Films. Le premier tour de manivelle sera donné en septembre prochain.

    «Nous avons eu plusieurs rounds de discussions. Sanjay Dutt m’a demandé d’écrire une comédie. Je veux que le film soit quelque chose de spécial. Sanjay avait joué dans mon premier film Taaqatqar. Puis il m’avait aidé à devenir réalisateur. Sans lui, j’aurais fini ma carrière comme chef de montage. Je peux faire n’importe quoi pour Sanjay », a déclaré David Dhawan, le réalisateur qui a donné plusieurs films à succès à Govinda.

    <script type="text/javascript"></script> <script src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js" type="text/javascript"></script>

    Il est intéressant à noter que le film de David Dhawan sera la première comédie de Ranbir Kapoor, le fils très prometteur de Rishi Kapoor.

    Une déposition contre Dutt pour violation du code de conduite électoral
    Une FIR a été enregistrée, le mardi 14 avril, contre la vedette de Bollywood, Sanjay Dutt, pour  violation du code de conduite en faisant des remarques de nature communale lors d'un  rallye à Azad Ground, dans le  district de Mau. Un haut gradé de la police, basé au poste de Dakkhin Tola, a confirmé cette information.
    Sanjay Dutt était à Mau pour faire campagne pour le candidat du  Samajwadi Party, Arshad Jamal Ansari, pour la circonscription de Ghosi.

    Lors de son discours, Dutt aurait déclaré: "Jab mai police custody me tha to police wale mujhe third degree dete the. Wo mujhe marte the aur kehte the ki tumhari maa musalman hai." (Quand j'étais en détention policière, j'étais victime des brutalités policières de troisième degré parce que ma mère était musulmane.)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :